Histoire de Famille

Le Hameau de Senercy, rattaché au village de Séry-lès-Mézières, se trouve à une dizaine de kilomètres au sud-est de Saint-Quentin, sur la vallée de l’Oise. Dès le 11e siècle, on trouvait déjà un moulin sur le domaine, donné en 1047 à l’Abbaye de Saint-Prix par Baudoin, chevalier du roi de France Henri 1er. Ce moulin demeura le bien des Dames de Saint-Prix à Saint-Quentin jusqu’à la Révolution. Au cours des années suivantes, le moulin eût plusieurs propriétaires successifs dont Romain Belin, qui, en 1839, procéda à sa destruction et à sa reconstruction. En 1867, Adolphe Romain Jérôme, nouveau propriétaire, entreprit de démolir le moulin de la famille Belin et de construire celui que nous connaissons aujourd’hui, et qui fut achevé en 1870.

En 1875, il fit bâtir sur la rive opposée à celle du moulin, la maison dans laquelle nous vous accueillons, à laquelle furent ajoutées, entre 1875 et les années 1900, une tourelle et une autre aile. En 1872, sa fille Poléonie, âgée de 20 ans, épouse Oscar Millot, notre aïeul, qui habite Mézières-sur-Oise, et qui deviendra propriétaire de l’ensemble du domaine en 1882. La famille Millot produisit de la farine à Senercy et au moulin de Séry-lès-Mézières jusqu’à la première guerre mondiale. La région fût durement touchée par le conflit. Les pignons du moulin de Senercy furent probablement endommagés à cette époque. La grande maison de maître, construite par Théodore Belin en 1848, et qu’on appelait « le château », fût détruite quasiment en totalité; il n’en subsiste plus qu’un portique. La maison d’Adolphe Jérôme a été épargnée. Depuis, le domaine est toujours resté dans la famille.

Les Archives du Moulin